Tring Philippe Blog

Pretends to understand life

Pensée Nocturne Sur Les Technologies Pour Les Enfants

| Comments

“We refuse to turn off our computers, turn off our phone, log off Facebook, and just sit in silence, because in those moments we might actually have to face up to who we really are.” — Jefferson Bethke

Il est impossible de savoir les véritables effets pour les générations à venir d’une enfance sous l’influence des médias digitaux dans nos vies. Pas uniquement l’ordinateur et la télévision. Les Smartphones, tablettes sont dorénavant dans la course.

Avant propos

Avant de parler de mon point de vue sur cette situation, il est important de comprendre un peu l’auteur (Aka Philippe, moi !). J’ai reçu mon premier portable à l’âge de 18 ans, je n’ai toujours pas de Smartphone à 22 ans et je travaille pourtant dans l’univers (génialissime !) du développement informatique. J’ai un grand passé de geek avant de découvrir d’autres activités qui me plaisent encore plus que de tuer des monstres virtuels ! Par ailleurs, ma présence sur les différents réseaux sociaux est proche du néant. Ma répulsion première pour les nouvelles technologies dans la vie quotidienne vient donc certainement de mon travail (développeur) qui me pousse a passer un certain temps devant mon ordinateur.

Tout est lié au yin et au yang (La recherche d’un équilibre)

Savoir utiliser ces nouvelles technos est quoi qu’il en soit indispensable. Je ne donnerai pas les dernières statistiques, mais tous les métiers des nouvelles technos se portent de mieux en mieux et cela ne fait probablement que commencer. La technologie est partout, constamment, alors pourquoi ne pas laisser les enfants baigner dans cette atmosphère à laquelle ils seront de toutes les manières confrontés plus tard ?

Constat – La technologie ne doit pas être interdite.

Mais son utilisation devrait être modérée (selon moi). La restriction d’âge est un bon indicateur : 13 ans pour la plupart des réseaux sociaux et encore… Cet âge d’ores et déjà assez difficile au niveau de l’identité. Je ne sais pas si être soumis a une vision idyllique d’autres vies est une bonne chose. Ce monde où chacun est sous son meilleur jour peut être destructeur, surtout à un âge où la confiance en soi n’est pas forcément omniprésente. Sa valeur ne doit pas être calculée en fonction du nombre de likes qu’on reçoit sur une photo ou un tweet.

Constat – La technologie doit être modérée et guidée

L’idée qui me dérange le plus est celle des personnes qui perdent le “vrai” contact, par une socialisation uniquement via le numérique. Lorsque j’ai été plongé dans le vrai monde, je partais avec des kilomètres de retard : comment sociabiliser dans des contextes différents d’internet, où nous nous sentons protégés par l’anonymat ?

Constat – La technologie change nos façons de communiquer, mais le contact face à face est et sera toujours présent.

Distraction. Combien de sites suis-je tenté d’aller voir dès lors que j’ouvre un ordinateur ou que j’ouvre par simple réflexe pour voir les statuts de différentes personnes (proches ou non) ? Voir les nouvelles vidéos de mes chats préférés ou dernières actualités ?

Constat – Pouvoir avancer dans sa propre vie et non pas être spectateur de celle des autres

Acteur ou observateur, consommateur ou créateur ? C’est probablement l’une des idées les plus intéressantes selon moi. Nous pouvons être les personnes qui like une page ou celle qui l’administrent et partagent une cause. Autant que faire ce peut, je veux être du côté des créateurs, ceux qui font avancer les choses par leurs actions. C’est probablement l’idée la plus forte que j’ai réalisé en écrivant ce soir.

Constat – Faire comprendre aux enfants la différence entre les créateurs et les consommateurs.

Enfin, comme Béatrice Lartigue me l’a rappelé aujourd’hui lors de sa conférence à Gobelins, avant d’utiliser enfin une technologie, la question a se poser est

“A quoi sert-elle? Quel problème résout-elle?”

Bonne nuit

Merci à mademoiselle Hénaut pour sa correction orthographique <3

Comments